• Fr

Le capteur hauteur de caisse

EFI innove

Sécurité, confort, plaisir de conduite : le capteur « hauteur de caisse » est essentiel à votre voiture

Grâce à son expertise autour des capteurs, EFI Automotive a développé un capteur de hauteur de caisse dont les fonctions et les applications sont nombreuses 

 

EFI Automotive a mis au point un capteur de hauteur de caisse qui permet de récupérer des informations essentielles pour la conduite automobile. Ces informations peuvent ensuite être utilisés par les constructeurs automobiles « à la carte » en fonction de leur besoins associés au capteur. « Un capteur hauteur de caisse est fixé au châssis et relié à un axe mobile » explique Kevin Hertrich, Vehicle dynamics & New Functions Market Manager, « il calcule la différence de position entre les masses suspendues et les masses non-suspendues, c’est-à-dire entre le châssis et la suspension avec un temps de réponse de 2,3 millisecondes ». Comme il est placé sous la voiture, il doit pouvoir fonctionner sans faille dans un environnement hostile : « concrètement, nous avons des tests très stricts en interne » poursuit Kevin Hertrich, « afin de nous assurer que le capteur est capable de délivrer une information fiable et constante quelles que soient les conditions de roulage : pluie, boue, sable, poussière, sable, tout est envisagé ! » 

 

Un élément essentiel de l’éclairage

Son utilisation la plus courante est dédié au système auto adaptatif des phares. En effet, la norme ECER48 oblige les constructeurs, au-delà d’une intensité de 2 000 lumens, à intégrer sur le véhicule, un système d’éclairage adaptatif qui évite l’éblouissement du véhicule venant en sens inverse. C’est l’angle calculé par le capteur qui permettra à ce système d’orienter les phares d’un véhicule vers le bas par exemple au passage d’un dos d’âne pour ne pas gêner les conducteurs d’en face. Le capteur hauteur de caisse peut être également utilisé pour mesurer la charge subie par le véhicule. Il peut alors être couplé de la même manière avec l’éclairage et adapter automatiquement le niveau des phares lorsque le véhicule circule temporairement chargé. De plus, la norme ECER48 pourrait être bientôt renforcée et obliger les véhicules utilitaires à intégrer un capteur de charge pour limiter les surcharges. « Si tel est le cas, EFI Automotive est déjà prêt » souligne Kevin Hertrich, « avec notre capteur, nous avons la technologie adaptée et les capacités de production pour répondre aux besoins des constructeurs qui se feront jour. »

Au cœur du plaisir de conduite

Enfin, le capteur hauteur de caisse peut être utilisé pour le contrôle des suspensions actives. Celles-ci sont plutôt présentes sur les véhicules haut de gamme. Les capteurs (il peut y en avoir jusqu’à quatre) envoient des informations essentielles qui permettent de maintenir une hauteur de châssis constante quelles que soient les conditions de conduites. « Plus l’information du capteur est précise, plus le calculateur peut adapter les paramètres des suspensions et donc améliorer l’expérience de conduite » poursuit Kevin Hertrich « Les informations recueillies par le capteur ont donc un impact direct sur le plaisir de conduite et le confort du conducteur tout en assurant sa sécurité ». Pour cela, il est indispensable que le capteur puisse fonctionner dans toutes les conditions. Il subit donc des tests drastiques pour être sûr qu’il n’y ait jamais de perte de signal, même en cas de suspension défaillantes ou de trous dans la chaussée par exemple. De plus, la fiabilité des informations échangées entre le capteur et le calculateur ne doit souffrir d’aucune défaillance et être adapté au protocole imposé par le constructeur : « Notre capteur est équipé de cellules capables de répondre à tous types de protocoles » précise Kevin Hertrich, « il s’adapte aussi bien avec un protocole analogique que numériques et nous pouvons adapter la solution aux besoins ou aux contraintes du client. »  Les capteurs hauteur de caisse sont conçus et produits sur le site d’EFI Automotive à Beynost, dans l’Ain. En vitesse de croisière, la production de capteurs de hauteur de caisse sera environ de 2 millions de pièce par an. Mais celle-ci pourrait évoluer et augmenter si la règlementation venait à être modifiée.